CBN : qu’est-ce que le Cannabinol et quels sont ses bénéfices ?

Vous avez certainement déjà entendu parler des cannabinoïdes les plus courants, le THC (qui rend « stone ») et le CBD (connu pour ses nombreuses vertus thérapeutiques mises en avant par les consommateurs). Mais ce ne sont pas les seuls phytocannabinoïdes produits par le plant de chanvre, loin de là. Il en existe près d’une centaine, différents les uns des autres en matière d’effets sur le bien-être et la santé. Le CBN, ou cannabinol, fait partie de ces substances actives moins connues des utilisateurs, mais observées de près par les chercheurs. De quoi s’agit-il exactement ? Et quels sont les bénéfices potentiels du CBN ?

Qu’est-ce que le cannabinol ?

Le plant de chanvre cultivé (cannabis sativa) contient un grand nombre de substances actives que l’on appelle phytocannabinoïdes, en opposition aux endocannabinoïdes produits par l’organisme. Ces substances ne sont pas immuables : elles évoluent au fil du temps et en fonction des conditions extérieures.

À ce titre, le cannabinol, ou CBN, est la version « âgée » du tétrahydrocannabinol (THC). Pour être plus exact : c’est ce que le THC devient en s’oxydant et en se dissipant. Raison pour laquelle on trouve cette molécule en plus grande quantité lorsque le plant de chanvre vieillit naturellement – comprendre : quand il est exposé à l’oxygène pendant une longue durée – ou quand il est chauffé.

C’est exactement le même mécanisme qui convertit le cannabidiol-acide (CBDA) en cannabidiol (CBD), molécule à partir de laquelle on fabrique notamment des huiles de CBD vendues dans le commerce.

Pour la petite histoire, le cannabinol a été le premier phytocannabinoïde découvert en 1940. Il a fallu attendre 1964 et la mise en lumière du THC par deux chercheurs israéliens pour se rendre compte que le CBN n’était pas le principal composant psychoactif du cannabis. Ce n’est qu’ensuite que le CBN a été identifié comme étant la version dégradée du THC, les effets psychotropes en moins. C’est précisément cette spécificité qui lui confère tout son intérêt d’un point de vue médical.

Quels sont les bénéfices potentiels du CBN ?

Moins connu – et moins étudié – que le THC et le CBD, le cannabinol ouvre néanmoins de nouvelles perspectives au regard des usages thérapeutiques du cannabis. La liste de ses bénéfices présumés, issus de tests effectués en laboratoire depuis une quinzaine d’années, est impressionnante :

  • Une action anti-inflammatoire. Aux côtés d’autres cannabinoïdes, notamment le THC et le CBD, le CBN pourrait endosser le rôle d’agent anti-inflammatoire au bénéfice des personnes atteintes d’arthrose rhumatoïde. C’est ce que laisse entendre une étude de 2016 sur des rongeurs, qui elle-même a confirmé de précédents tests menés en 2009.
  • Un antibactérien puissant. À l’instar des autres cannabinoïdes majeurs, le cannabinol pourrait s’avérer capable de lutter contre une variété de bactéries résistantes aux antibiotiques, en particulier le Staphylocoque doré, le plus courant des agents bactériens mis en cause dans les maladies nosocomiales. Des tests effectués en laboratoire en 2008 soulignent ce potentiel.
  • Un neuroprotecteur. Injecté à des souris chez lesquelles on a préalablement induit une sclérose latérale amyotrophique (SLA), l’une des maladies neurodégénératives les plus répandues, le CBN a permis de ralentir le développement des symptômes sans affecter le taux de survie. C’est ce qu’explique cette étude de 2005.
  • Un traitement contre le glaucome. Grâce à des tests réalisés sur des lapins (étude de 2007), on sait que le CBN et le THC ont la capacité de réduire la pression intraoculaire, facteur de risque majeur d’apparition du glaucome – là où le CBD, lui, s’avère inactif. Ces effets sont équivalents à ceux des médicaments traditionnels (mais sans les effets secondaires).
  • Un stimulant pour l’appétit. Si l’on en croit cette étude de 2012 sur des rongeurs, la consommation de CBN tendrait à augmenter la quantité de nourriture ingérée. Ce cannabinoïde pourrait ainsi être utilisé à terme comme stimulant pour l’appétit – tout comme le THC, mais sans les effets négatifs.

On parle aussi d’un puissant effet sédatif du CBN, mais les recherches les plus récentes tendent à remettre en cause cette idée. Il semblerait en effet que c’est le THC présent dans le mélange (même en petites quantités) qui induit cette réaction, et non le cannabinol en tant que tel.

Quelles sont les différences entre THC et CBN ?

Comme on peut le constater, les bénéfices du CBN rejoignent ceux du THC dont il est directement issu. Du fait de leur relation chimique, les deux substances partagent des mécanismes d’action identiques sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde.

Pour autant, le cannabinol revêt deux avantages majeurs par rapport à son grand frère : il n’est ni enivrant, ni addictif. Mais attention : le CBN reste psychoactif, au sens où il agit sur l’état de conscience du consommateur. Seulement, il le fait à un degré bien moindre, et sans produire cette sensation de perte de contrôle : il aurait seulement un quart de la puissance d’action du THC.

Peut-on consommer des produits à base de CBN ?

La dégradation du THC en CBN peut être accélérée en exposant le plant de chanvre séché à l’oxygène ou à la chaleur. Cette réaction chimique permet aux fabricants de commencer à proposer des produits à base de CBN isolé, c’est-à-dire sans substances conjointes (pas de THC, de CBD ou de terpènes). On verra peut-être bientôt, sur les étals des revendeurs, des huiles de CBN, des capsules de CBN ou des bougies au cannabinol.

Mais, en l’état actuel des choses, ces produits ne sont pas aisés à trouver, et l’accès à du cannabinol isolé reste difficile – sauf à faire vieillir soi-même ses plants. De plus, les études manquent pour valider les éventuels effets bénéfiques du CBN ; et son usage limité dans la population fait qu’il y a encore peu de consommateurs qui s’expriment sur le sujet et mettent en avant de potentiels bienfaits.

En somme, il est urgent d’attendre que le CBN fasse ses preuves. En attendant, on peut lui préférer des produits à base de CBD (cannabidiol), que l’on trouve aujourd’hui aisément dans le commerce, dont la vente est parfaitement légale, et qui sont fabriqués à partir d’un cannabinoïde réputé pour son absence de toxicité et d’effets indésirables.

Découvrez sans plus attendre tous les autres Cannabinoïdes : CBDACBCCBTCBG