CBD Arthrose : le cannabidiol peut-il soulager les douleurs articulaires ?

Maladie articulaire la plus répandue, l’arthrose touche 10 millions de personnes en France (chiffres Inserm). Cette pathologie occasionne des douleurs chroniques invalidantes, avec un impact notable sur la qualité de vie des malades – d’autant plus que le processus à l’œuvre dans l’arthrose est dégénératif et irréversible. Alors que les traitements proposés sont exclusivement symptomatiques, de nouvelles perspectives se font jour grâce aux cannabinoïdes, ces substances actives issues du chanvre, dont les propriétés antalgiques et anti-inflammatoires pourraient apporter des bienfaits aux patients. Ce serait notamment le cas du cannabidiol, qui a l’avantage d’être dénué d’effets psychoactifs. Quelle est précisément l’action prêtée au CBD sur l’arthrose ? L’huile de cannabidiol constitue-t-elle une piste fiable pour soulager les douleurs liées à cette pathologie ?

Qu’est-ce l’huile de CBD ?

Le CBD est l’une des nombreuses substances actives issues du plant de chanvre (Sativa). Deux de ces substances sont aujourd’hui bien connues : le tétrahydrocannabinol (THC) d’un côté, consommé pour ses propriétés psychotropes (et interdit dans de nombreux pays, sauf dans le cadre d’un usage médical strictement contrôlé), et le cannabidiol (CBD) de l’autre, identifié plus récemment, et porteur d’espoir pour les malades en tous genres.

Huiles de CBD

Le CBD a capté l’attention du monde médical. En cause : ses éventuelles propriétés thérapeutiques. Si l’on en croit les rares études qui existent à ce jour et les témoignages (nombreux) des consommateurs, le cannabidiol aurait, entre autres, des effets analgésiques et anti-inflammatoires offrant des perspectives intéressantes dans le cadre du traitement de maladies chroniques neurologiques et articulaires. On utilise déjà des dérivés de cannabidiol pour traiter l’épilepsie et la sclérose en plaques. À ce titre, le mode d’administration privilégié reste le cannabidiol sous forme d’huile – quelques gouttes à placer sous la langue, plusieurs fois par jour. Bien sûr, son efficacité dépendrait fortement de la qualité du produit et de sa teneur en CBD, raison pour laquelle il serait essentiel de choisir des huiles de CBD vendues par des professionnels experts (comme CBD Corner). Cette introduction étant faite, explorons les liens qui existent entre CBD et arthrose – la maladie articulaire la plus courante.

C’est quoi, l’arthrose ?

Douleurs chroniques invalidantes, gênes dans les mouvements quotidiens… L’arthrose est une maladie courante, dont les conséquences sur la qualité de vie peuvent être lourdes. Cette pathologie entraîne la dégradation progressive du cartilage qui tapisse les extrémités osseuses d’une articulation et leur permet de glisser l’une sur l’autre sans créer de frottements. Plus le cartilage se dégrade, et plus le contact entre les deux os devient douloureux au moment où le mouvement est réalisé. Cette destruction s’étend à toutes les structures du cartilage (os et tissu synovial) et se caractérise par son irréversibilité. Les douleurs engendrées peuvent être modérées et chroniques (avec gêne quotidienne), ou aiguës et de courte durée en raison d’une inflammation de l’articulation. C’est cette combinaison entre douleurs et inflammation qui laissent à penser que l’usage du CBD sur l’arthrose pourrait être efficace – mais nous y reviendrons. L’âge est un facteur de risque, la prévalence de la maladie augmentant avec les années (elle concerne 65 % des plus de 65 ans, et 80 % des plus de 80 ans). Il en existe d’autres :

  • L’excès de pression sur les articulations dû à une surcharge pondérale ou à une activité physique intense pratiquée pendant une longue période de temps ;
  • Les maladies articulaires (comme la chondrocalcinose, l’ostéonécrose ou la polyarthrite rhumatoïde) ;
  • La fragilité naturelle du cartilage ;
  • Les anomalies anatomiques ;
  • Les séquelles de traumatismes osseux et articulaires ;
  • L’hérédité (c’est surtout vrai pour l’arthrose des mains).

Les traitements conventionnels se limitent à soulager les douleurs, avec des effets secondaires non négligeables : prise d’antalgiques, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, voire infiltrations de corticoïdes. En cas de handicap sévère, on préconise la mise en place d’une prothèse pour remplacer l’articulation malade. Les patients tendent à se tourner vers des solutions alternatives, comme le cannabidiol. Alors, quels seraient précisément les effets du CBD sur l’arthrose ?

CBD et arthrose : le rôle du cannabidiol dans le traitement symptomatique de l’arthrose

En consultant la littérature scientifique faisant état des liens entre CBD et arthrose, on découvre trois grands axes :

  1. Le rôle du système endocannabinoïde (SEC) dans la gestion des douleurs rhumatismales. Le SEC comprend des récepteurs cannabinoïdes présents dans le système nerveux central et périphérique (CB1) et dans les cellules du système immunitaire (CB2). Cette connexion avec les douleurs liées aux rhumatismes fait l’objet d’un compte rendu d’études médicales publié en 2014, qui conclut sur l’affirmation suivante : « De plus en plus de preuves issues d’études précliniques [réalisées sur des animaux] soutiennent l’intérêt du système endocannabinoïde comme cible thérapeutique pour les douleurs rhumatismales. »
  2. L’efficacité du cannabidiol sur les douleurs chroniques et inflammatoires en général, comme rapporté dans un compte rendu de 2008, dont celles ayant une origine articulaire comme l’arthrose, l’arthrite et la polyarthrite rhumatoïde.
  3. La capacité du cannabidiol à soulager les douleurs articulaires et inflammatoires liées spécifiquement à l’arthrose. Deux études précliniques, réalisées sur des rats, tendent à démontrer cette action du CBD sur l’arthrose : une étude de 2016 affirmant que « l’utilisation du CBD montre du potentiel dans le traitement effectif des symptômes liés à l’arthrose ». Et une étude de 2017 concluant qu’en plus de diminuer les douleurs, l’effet du CBD sur l’arthrose pourrait être préventif – en parant au développement des maladies articulaires.

Compte tenu de la rareté des études et des limites applicables à celles qui existent (prise en compte des douleurs de façon générale ; tests précliniques uniquement ; utilisation, dans certains cas de figure, d’un traitement cannabinoïde mélangeant CBD et THC…), il est nécessaire de prendre ces résultats avec des pincettes. Ils sont néanmoins encourageants quant aux liens entre CBD et arthrose, et laissent à penser que le cannabidiol pourrait être, un jour, utilisé au profit des malades.

Comment utiliser le CBD pour l’arthrose ?

Les preuves actuelles de l’action du CBD sur l’arthrose sont exclusivement anecdotiques et testimoniales. Bien que n’ayant aucune valeur strictement scientifique, ces témoignages évoquent une amélioration des douleurs chez des malades qui consomment du cannabidiol sous diverses formes. Avec un avantage : le CBD n’induit pas d’effets secondaires, contrairement aux médicaments (même légers). Si vous envisagez de tester le CBD pour votre arthrose, vous devez néanmoins garder en tête ces quelques recommandations :

  • La prise de CBD pour l’arthrose doit se faire en complément d’un traitement médicamenteux, et uniquement dans l’optique de soulager les douleurs.
  • La prise doit intégrer un plan plus global de gestion de la douleur, incluant une activité sportive et, au besoin, un support psychologique.
  • Le cannabidiol ne génère pas d’effets indésirables : il peut donc être consommé pendant une longue période de temps.
  • Le THC étant illégal en France, les produits finaux à base de cannabidiol doivent être conçus à partir d’un plant de chanvre affichant une teneur en THC inférieure à 0,2 %.
  • La prise de cannabidiol doit être progressive : commencez avec une faible dose, puis augmentez petit à petit si le besoin s’en fait sentir.
  • La qualité du produit fait toute la différence : il est essentiel de choisir ses huiles de CBD chez des revendeurs compétents.

N’hésitez pas à nous demander conseil : les vendeurs de CBD Corner sont là pour vous aider !