Le CBD : un espoir pour lutter contre la maladie d’Alzheimer ?

C’est la forme la plus courante de démence : la maladie d’Alzheimer touche 900 000 personnes en France et plus de 24 millions dans le monde – des chiffres qui vont inexorablement augmenter à l’avenir. Cette pathologie se caractérise par la détérioration progressive des capacités mentales et cognitives du patient, et se manifeste par des pertes de la mémoire immédiate ainsi que des épisodes de confusion. Malgré l’avancée de la recherche ces 30 dernières années, les seuls traitements disponibles ne permettent que d’atténuer les symptômes, sans pouvoir stopper (et encore moins inverser) le processus neurodégénératif. Il est donc urgent de découvrir des thérapies plus efficaces. Il se trouve que le cannabidiol est un candidat sérieux : depuis 15 ans, des expériences tendent à démontrer l’efficience de certains cannabinoïdes pour réduire l’impact de cette maladie. Pourra-t-on un jour employer le CBD contre Alzheimer ? On fait le point.

L’huile de CBD et ses vertus théoriques

Un mot, d’abord, sur le cannabidiol (CBD). C’est l’un des composants les plus abondants dans le plant de chanvre aux côtés du tétrahydrocannabinol (THC). Mais, comparé à ce dernier, il présente l’avantage de ne pas avoir d’effets psychoactifs – autrement dit, le cannabidiol n’altère pas l’état de conscience. C’est pourquoi les produits fabriqués à partir de cette substance active, notamment l’huile de CBD, peuvent apporter de nombreux bienfaits aux consommateurs, sans pour autant présenter de versant négatif.

Huiles de CBD

En particulier, on met souvent en avant les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes du cannabidiol. Celles-ci expliquent pourquoi la communauté scientifique s’intéresse à l’action potentielle du CBD sur Alzheimer comme sur d’autres maladies dégénératives (Parkinson, sclérose en plaques…) : cette molécule pourrait aider à freiner la détérioration neuronale, et ainsi limiter la progression de la pathologie.

La vente et la consommation de produits à base de cannabidiol sont autorisées en France, à condition de limiter la concentration en THC à 0,2 % (dans le plant de chanvre lui-même), le tétrahydrocannabinol étant considéré comme un stupéfiant par la plupart des pays. Il est donc important de choisir ses produits avec soin, huiles de CBD ou autres, auprès de revendeurs de qualité comme CBD Corner.

La maladie d’Alzheimer et ses conséquences

La maladie d’Alzheimer résulte d’une dégénérescence progressive des neurones qui démarre au niveau de l’hippocampe pour s’étendre à l’ensemble du cerveau. Ses manifestations les plus fréquentes – et les plus précoces – sont les troubles de la mémoire et les perturbations des fonctions exécutives (le fait, par exemple, d’oublier comment faire une chose dont a l’habitude). Viennent ensuite des épisodes de confusion avec pertes d’orientation et difficultés à se repérer dans le temps, et parfois des troubles du langage ou de la vision. En somme, le malade perd progressivement ses facultés mentales et cognitives, et conséquemment son autonomie.

Cette maladie est la forme la plus commune de démence chez les seniors (elle est rare avant 65 ans, fréquente à 90 ans et plus). Si l’Inserm estime le nombre de malades à 24 millions dans le monde, ce chiffre monte jusqu’à 50 millions en fonction des sources ; ce qui est sûr, néanmoins, c’est qu’il est amené à grossir dans le temps, à mesure que l’espérance de vie augmente. Compte tenu de l’incapacité importante induite par la maladie, cette hausse prévisible du nombre de cas représente donc un défi majeur pour nos sociétés. D’où la nécessité de rechercher des traitements… et de s’interroger sur les bénéfices théoriques du CBD sur Alzheimer.

Car, à ce jour, il n’existe pas de remède à cette pathologie, au sens où l’on ne sait pas stopper sa progression ni inverser ses conséquences. La thérapie actuelle consiste à aider le patient à vivre avec la maladie et à ralentir son développement. Les médicaments prescrits visent à bloquer les récepteurs au glutamate afin de limiter les dégâts occasionnés aux neurones, et à fluidifier la communication entre ceux-ci. Toutefois, leur bénéfice n’est pas flagrant (ils n’améliorent pas l’état du malade) et leurs effets secondaires nombreux. Qu’en est-il de l’action potentielle du CBD sur Alzheimer ?

CBD et Alzheimer : le cannabidiol peut-il agir sur la maladie ?

Si les liens entre CBD et Alzheimer ne sont pas encore prouvés scientifiquement, le potentiel du cannabidiol comme traitement fait l’objet de recherches et a déjà donné des résultats prometteurs.

Des indices précoces de l’action du CBD sur Alzheimer ont été révélés par l’étude de la composition du système endocannabinoïde, un vaste réseau de récepteurs qui fixent les cannabinoïdes endogènes (produits par notre organisme), sur des cerveaux de patients décédés. Des recherches ont montré une augmentation de l’expression de certains récepteurs dès les premiers stades du développement de la maladie. Depuis, des expériences plus concrètes ont eu lieu.

  • Une étude canadienne, menée par le Centre des sciences de la santé Sunnybrook de Toronto, s’est intéressée aux changements de comportement chez les personnes atteintes d’Alzheimer, et en particulier aux cas (fréquents) d’agitation et d’agressivité. Plusieurs malades (aux stades modéré et avancé) ont reçu des doses d’un cannabinoïde synthétique pendant 14 semaines. Ce traitement a permis de réduire l’agitation de façon sensible, mais aussi d’améliorer les symptômes comportementaux de manière générale, notamment en atténuant les douleurs et en stimulant l’appétit. Le compte rendu de cette étude est accessible sur cette page.
  • D’autres études relatives aux liens entre CBD et Alzheimer se sont penchées sur les bienfaits du cannabidiol pour les personnes atteintes de démence. Une étude du Salk Institute de Californie (2016) a montré que les cannabinoïdes comme le CBD aident à réduire la présence de certaines protéines agressives pour les neurones, comme la bêta-amyloïde qui joue un rôle déterminant dans le développement de la maladie, et permettent de limiter la progression de la démence tout en accélérant la communication entre les cellules neuronales. En outre, le CBD fonctionne comme neuroprotecteur et contribue à réduire les processus inflammatoires (qui ont tendance à augmenter l’impact négatif de la maladie).
  • Une étude menée sur des souris et publiée dans le Journal of Alzheimer’s disease en 2014 souligne la capacité du CBD à prévenir le développement des troubles de la reconnaissance sociale chez les malades. C’est l’un des symptômes les plus fréquents aux premiers stades de la pathologie : la difficulté à reconnaître les visages des personnes connues.
  • Enfin, plusieurs études montrent la capacité des cannabinoïdes à favoriser la formation des cellules neuronales (ce qu’on appelle la neurogenèse), ce qui permet de limiter le déclin mémoriel et de préserver les fonctions du cerveau. En ce sens, l’action du CBD sur Alzheimer pourrait avoir, à long terme, des résultats spectaculaires.

Le CBD représente-t-il un espoir pour les malades d’Alzheimer ?

Malgré ces liens tissés entre le CBD et Alzheimer, il est impossible, à ce stade, d’évaluer le potentiel du cannabidiol comme un traitement futur. Il semble clair, néanmoins, au vu des preuves scientifiques apportées au fil du temps, que les cannabinoïdes agissent positivement sur de multiples altérations qui résultent de la maladie. Ce qui confère au CBD, pour lutter contre Alzheimer, des atouts notables par rapport aux traitements existants.

Il faut noter que le cannabidiol présente des avantages sur les médicaments actuellement prescrits aux malades : il n’occasionne ni effets secondaires, ni dépendance. Comparé au THC parfois employé dans les études précliniques, il a aussi comme atout de n’être pas psychoactif. Enfin, alors que la communauté scientifique s’interroge sur l’impact du THC à long terme sur la mémoire, l’usage du CBD pour Alzheimer permettrait de se prémunir contre le risque d’aggraver cette manifestation fréquente de la maladie.

S’il n’est pas possible d’affirmer, aujourd’hui, que l’action du CBD sur Alzheimer en fait un traitement sérieux, il reste que sa consommation peut apporter quantité d’autres bienfaits. À condition de choisir de bons produits !