Cannabis Thérapeutique ou CBD Thérapeutique, de quoi parle-t-on ?

Cannabis. Un terme qui véhicule un grand nombre de caricatures : on pense d’emblée à une drogue, consommée pour ses effets psychoactifs, interdite un peu partout sur le globe et notamment en France. Mais, à cette vision réductrice, il faut opposer un tout autre aspect du plant du chanvre : ses vertus médicinales. C’est ce qu’on appelle communément le « cannabis thérapeutique » ou « cannabis médical », riche en cannabidiol (CBD), en opposition au « cannabis non médical », contenant essentiellement du THC, dont la finalité est récréative. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les bienfaits du cannabis thérapeutique ? Est-il vraiment légal ? Faisons le point.

Cannabis thérapeutique : un usage médicinal sous forme d’huile

En guise de préambule, il convient d’apporter une précision : la notion de cannabis thérapeutique se réfère à l’usage spécifique qui est fait, par un consommateur, d’un produit à base de chanvre. En l’occurrence, cet effet vise à soulager des douleurs chroniques ou à atténuer les symptômes de certaines affections (voir plus bas). Cet usage spécifique repose sur un produit différent du cannabis traditionnellement utilisé pour « planer » (il doit être riche en CBD) et induit un mode de consommation particulier.

Pour être plus clair : pas question de consommer le cannabidiol sous forme de fleurs à fumer. L’Agence nationale de sécurité du médicament a validé plusieurs modes d’administration, dont le plus connu (et le plus efficace) reste l’huile de CBD. Sous cette forme, il est plus aisé de contrôler les niveaux de concentration et la posologie, en lien avec la pathologie concernée. De sorte que les boutiques comme CBD Corner proposent des dosages variés : des huiles contenant 5 %, 10 %, 20 % ou 30 % de cannabidiol.

Huiles de CBD 🙂

Achetez votre huile de CBD en ligne – Nous livrons en moins de 24h !

L’action du cannabis thérapeutique

On aura compris que le chanvre utilisé comme cannabis thérapeutique n’a rien à voir avec celui qu’on consomme pour ses effets psychoactifs. Il faut comprendre que le cannabis est composé d’une bonne centaine de composés chimiques naturels, les cannabinoïdes, qui interagissent avec les récepteurs de notre organisme (ceux du système endocannabinoïde) pour produire certains effets. Les cannabinoïdes qui suscitent le plus d’intérêt sont le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). C’est ce dernier que l’on retrouve le plus souvent derrière la notion de cannabis thérapeutique.

Depuis quelques années, en effet, le CBD est au cœur des débats portant sur les bienfaits du cannabis thérapeutique. La littérature scientifique s’intéresse de près aux propriétés de cette substance et à ses bienfaits potentiels sur la santé, car même si l’action positive du cannabidiol n’est pas encore rigoureusement démontrée à ce stade, elle a déjà fait l’objet de nombreuses études et essais (précliniques et cliniques). Elle aurait ainsi des effets sur :

Attention : le cannabis thérapeutique ne guérit pas. Le cannabidiol est « seulement » utilisé pour soulager certains symptômes, notamment les douleurs chroniques, tout en éliminant les risques liés à la prise de médicaments (effets secondaires, dépendance). Au-delà de la littérature scientifique, il existe toute une communauté de consommateurs qui valorise cet aspect thérapeutique du cannabis par le biais de son expérience quotidienne de la substance.

Les origines du cannabis thérapeutique

Cette utilisation « médicale » du chanvre n’est pas nouvelle. Depuis plusieurs millénaires, ses propriétés anxiolytiques, antalgiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques sont mises en avant par les populations d’Asie et du Moyen-Orient : la Grande encyclopédie des herbes aromatiques de l’Empereur Shennong, l’un des tout premiers textes médicinaux qui nous soient parvenus (2 700 ans avant J.-C.), fait déjà mention du cannabis à visée thérapeutique : il est recommandé contre le paludisme, les douleurs rhumatismales et la constipation, et comme sédatif. Au XIXe siècle, le cannabis entre dans les pharmacies britanniques et américaines : le médecin personnel de la Reine Victoria lui en aurait prescrit pour soulager d’intenses douleurs menstruelles.

La criminalisation du cannabis est un fait récent. Au milieu du XXe siècle, il est supplanté comme antidouleur par l’aspirine et la morphine. Utilisé de plus en plus comme stupéfiant en raison de ses propriétés psychoactives (dues au THC), il devient la cible de la plupart des pays occidentaux à partir des années 60 et jusqu’à aujourd’hui. Mais, en parallèle, des études scientifiques se focalisent sur un autre cannabinoïde, le CBD, et mettent en valeur l’existence d’un système complexe de récepteurs, dans l’organisme, auxquels viennent s’attacher les composés du cannabis (le système endocannabinoïde) afin de soulager douleurs et inflammations. La notion de cannabis thérapeutique vient de là.

CBD et utilisation médicale du cannabis : où en est-on ?

En contrôlant la concentration en CBD et en THC du plant de chanvre, il est ainsi possible de fabriquer des produits finaux capables de faire bénéficier les malades des bienfaits du cannabis thérapeutique. Il existe déjà quelques médicaments à base de cannabis, comme le Sativex (qui propose un équilibre parfait entre THC et CBD). Mais, quand on parle de cannabis médical, il s’agit plutôt de consommer des produits riches en CBD sous des formes plus directes, comme l’huile ou les tisanes.

Cette utilisation tend à se développer un peu partout, même si de nombreux pays se refusent encore à parler de « cannabis thérapeutique » et à évoquer les éventuels bienfaits pour la santé de cette substance. En France, par exemple, où la vente du CBD est autorisée, il reste interdit de le présenter comme un médicament : ce n’est qu’un « simple » complément alimentaire. Par ailleurs, les produits commercialisés doivent être issus de plants de chanvre de synthèse, riches en cannabidiol, et affichant une teneur en THC inférieure à 0,2 %, soit quasiment inexistante. Une façon de rappeler que le cannabis n’est « thérapeutique » qu’une fois débarrassé de ses effets psychoactifs.

  • 🌿 Qu'est-ce que le CBD ?

    Le CBD est une molécule faisant partie de la famille des cannabinoïdes. À l’instar du THC, c’est une substance active présente dans le plant de chanvre.

  • ❤️ Quels sont les effets du CBD ?

    Le CBD présente de nombreuses vertus, il est essentiellement reconnu pour lutter contre l'anxiété, les angoisses et le stress.

  • ⚖️ Le CBD est-il légal en France ?

    Le CBD est légal en France si le taux de THC ne dépasse pas 0,2%. Attention, seul les tiges et les graines sont autorisées, les fleurs sont interdites quelque soit le taux.